Binaire – ternaire

Le jeu de rythmes ternaires – Sicilienne – est conçu comme le jeu binaire, 52 cartes et 15 rythmes différents. 

Les illustrations sonores du jeu ternaire sont légèrement différentes

Elles présentent des cellules rythmiques accompagnées de pulsations à la noire pointée avec leur décomposition à la croche.

Le tempo adopté est plus lent mais l’utilisation en phase d’apprentissage est identique à l’approche du jeu binaire. (voir Solfeggietto en formation musicale)

Après avoir mémorisé quelques cartes, on pourra commencer à mélanger binaire et ternaire.

Jeux en réponses

Pour se familiariser avec les univers rythmiques binaires et ternaires, on pourra commencer par des jeux en réponses. Un groupe réalisera des séquences binaires et un autre groupe répondra en séquences ternaires ou inversement.

Mélange binaire ternaire

La deuxième étape consistera à mélanger dans une même séquence des cartes binaires et des cartes ternaires. Tous les jeux qu’on aura expérimentés en binaire pourront alors être réalisé en ternaire ou en mélange binaire/ternaire.

Les équivalences

Dans ces jeux de mélange, on adoptera pour commencer l’équivalence la plus naturelle dans notre tradition musicale: noire = noire pointée ou noire pointée = noire.

Dans un deuxième temps on pourra adopter l’équivalence croche = croche. Ce mélange sera une introduction aux rythmes irréguliers (asymétriques ou non-isochrones). On pourra s’imprégner de la musique d’Europe centrale, Take five et Unsquare dance de Dave Brubeck, Bartok, Stravinsky…

Plus de notes, plus de temps de mémorisation

Quand la pulsation binaire se décompose en 2 valeurs rythmiques, la pulsation ternaire se décompose en 3. Si les rythmes ternaires ne sont pas en soi « plus difficiles » que les rythmes binaires, ils sont plus chargés graphiquement. Ils ont en moyenne 50% de notes en plus. 

La mémorisation visuelle du graphique prendra plus de temps et le tempo devra, pour une réalisation claire et précise être plus lent.

Décomposer ou ne pas décomposer ?

Pour sentir le ternaire, et donc le distinguer clairement du binaire, il faut que le tempo soit suffisamment allant. Si le tempo est trop lent, il n’y a plus de sensation ternaire.

Pourtant, il est parfois nécessaire dans le cadre du travail de l’instrument de ralentir le tempo et donc de savoir décomposer. C’est notamment le cas pour les cordes dont le travail d’archet est plus complexe en ternaire qu’en binaire.

Il faut donc être capable de maitriser les deux approches: décomposer et ne pas décomposer.

Voir l’ensemble de nos articles

No comments yet.

Laisser un commentaire

4 × deux =