Après mémorisation, jouer !

Après avoir mémorisé quelques cartes ( Mémoriser les rythmes), le musicien (élève ou amateur) peut commencer à jouer. La pratique par le jeu est un des éléments qui donne son efficacité à Solfeggioco (voir notre article Pourquoi apprendre en jouant?)

Les premiers jeux

Dans un premier temps, on se limitera à des jeux basés sur la lecture ou la reconnaissance de chaque carte isolément. De ce point de vue les jeux de Memory ou le jeu des 7 familles sont idéals, ils sont connus et appréciés des enfants; ils permettent de se concentrer sur chaque carte isolément, de consolider sa mémorisation et de réviser les rythmes en écoutant les autres.

Bien sûr, on se souviendra que chacun pourra créer d’autres jeux du même genre et que les enfants sont très inventifs dans ce domaine.

Viendront ensuite les jeux imposant le mélange des cartes et leur enchaînement.

Mélange et enchaînement

C’est ICI que se posent généralement en formation musicale les principales difficultés:

– réaliser un rythme tout en déchiffrant mentalement le rythme suivant

– maintenir sa concentration jusqu’à la fin de la phrase

Il faudra jouer (et donc travailler) assez régulièrement pour y parvenir.

Deux types d’objectifs

Les jeux conçus pour la formation musicale

On cherchera des mises en situation permettant à la fois d’exercer les réflexes de lecture ou de reconnaissance auditive, mais aussi d’évaluer la réussite de chacun. Cette réussite ne se traduira pas par une note, mais par un score.

Deux possibilités s’offre au meneur de jeu:

  • soit le jeu permet à chaque joueur d’utiliser uniquement les cartes qu’il connait,
  • soit le jeu permet à chaque joueur de mémoriser de nouvelles cartes en écoutant les autre.

Les jeux conçus pour la préparation à la pratique collective

Si le cours de formation musicale n’est généralement pas censé préparer au réflexes requis en chorale ou à l’orchestre (écoute, respiration, maîtrise du tempo, respect de la nuance…), des mises en situations peuvent permettre, sur les rythmes déjà acquis par les élèves, de créer des réalisation musicales développant ces compétences tout en consolidant les acquis rythmiques.

Deux types de mise en œuvre

Les « jeux de société »

C’est ce qui se rapprochera le plus des jeux habituels: en individuel ou en équipe, avec des scores ou des gages, des jokers, des paris, des défis, des challenges…De plus, le jeu en équipe présente l’avantage de construire des relations d’entraide ou de tutorat.

L’enfant peut aussi jouer en famille, avec des amis…

Les jeux de réalisation

Les jeux de réalisation permettent essentiellement de faire le lien entre le travail technique de formation musicale et la musique proprement dite, et donc de se rapprocher des objectifs du cours d’instrument et des ateliers de pratiques collectives. En outre, l’outil permet à tout moment de construire des « partitions » polyphoniques adaptées au groupe et modifiables instantanément en fonction des difficultés ou des facilités de chacun.

Au-delà de l’intérêt que présente d’une manière générale le jeu pour développer motivation et concentration, il permet de renseigner l’enseignant avec beaucoup de précision sur les situations qui mettent l’élève en difficulté.

Voir l’ensemble de nos articles
No comments yet.

Laisser un commentaire

quatorze + 17 =