A destination des enseignants

Petit résumé à destination des enseignants pour l’usage en cours de Solfeggioco.
Jeux de mémorisation, lecture, dictées, réalisations polyphoniques, jeux inventés par les élèves ou dans les familles… Quel mode d’utilisation pour quel objectif?

Mémorisation

La première étape pour l’utilisation du jeu est la mémorisation des rythmes. Cette mémorisation peut  se faire de différentes manières. Voici plusieurs propositions en fonction des situations.

Seul: 
1/ Mémoriser 2 ou 3 cartes à l’aide des vidéos (Pour mémoriser chaque carte).
2/ Lire les rythmes avec le jeu en augmentant peu à peu la difficulté: cartes seules, mélange de cartes différentes, augmentation du nombre de cartes, accélération du tempo…
3/ Revenir à la vidéo en cas de doute ou d’hésitation.
4/ On peut cocher les cartes maîtrisées à l’aide du tableau d’auto-évaluation et visualiser ainsi sa progression.

En groupe:
1/ Chacun mémorise une ou plusieurs cartes (des cartes différentes pour chacun).
2/ Chaque joueur lit ou frappe son rythme et peu à peu, chacun va mémoriser le rythme joué par un autre joueur. On augmente peu à peu la difficulté…
3/ On peut aussi noter sa progression.

En tutorat:
1/ Les joueurs plus avancés vont apprendre un ou plusieurs rythmes aux autres.
2/ Les joueurs moins avancés pourront commencer en jouant un simple ostinato en boucle, et peu à peu utiliser de nouveaux rythmes.
3/ On peut très vite lancer un jeu en équipe. Le Memory ou le jeu des 7 familles (Jeux et mises en situation), par exemple, permettent aux joueurs de continuer pendant la partie à mémoriser les rythmes qu’ils connaissent mal.

Pédagogie différenciée…
Chaque joueur peut construire sa propre progression, en mémorisant par exemple les rythmes qu’il rencontre dans les morceaux travaillés à l’instrument. En groupe, on cherchera alors les situations de jeux offrant cette possibilité.

Pédagogie inversée…
Puisque les vidéos le permettent, on pourra demander aux élèves d’effectuer le travail de mémorisation des rythmes à la maison pour consacrer le temps de cours à la « mise en œuvre ». L’enseignant pourra alors se focaliser sur les difficultés rencontrées par chaque élève.

En cours, nous avons constaté que les élèves pouvaient jouer pendant plus d’une heure et vouloir encore continuer. Au delà de la motivation, le jeu favorise, avec l’envie de gagner, le chalenge, l’émulation… une plus grande concentration.

Formation musicale

Le jeu constitue un outil pour l’enseignement de la formation musicale et plus particulièrement la part solfégique de cet enseignement.

Lecture et dictée:
Le jeu a été conçu pour développer les reflexes audio-visuels les plus rapides et spontanés, passer du signe au son ou du son au signe le plus naturellement possible.
Le principe de base: un élève joue le rythme, un autre le reconnait.
Dans cette catégorie on retrouve le jeu des 7 familles, la devinette
Si certains de ces jeux prennent du temps, ils obligent les élèves à garder un écoute très attentive pendant toute la durée de la partie.

Rythme, timbre, intervalles mélodiques ou harmoniques
Les rythmes des cartes peuvent indifféremment être réalisés sur instrument (si les cartes sont posées sur la table) et vocalement (onomatopées ou de préférence beatbox pour travailler sur le timbre). 
Mais les rythmes peuvent également être chantés pour installer des intervalles mélodiques (Ex: monter et descendre d’une tierce mineure à chaque carte ou, plus difficile, à chaque note) ou installer des intervalles harmoniques (deux élèves lisant sur une note différente…). Voir notre article Notes et rythmes: le jonglage cérébral.

Improvisation: On peut poser sur la table un « réservoir » de cartes et proposer aux élèves de réaliser une lecture aléatoire de cette palette rythmique. 
On peut après demander aux élèves de réaliser la même impro sans regarder les cartes (visualisation mentale des rythmes). 
Toujours en situation de jeu, on pourra créer 2 équipes de niveau comparable et demander un temps d’improvisation de plus en plus long. 

Changements de tempo ou de pulsation:
Il est intéressant de varier les tempi lorsque les élèves ont acquis suffisamment de maitrise des rythmes utilisés. Les tempi très rapides ou très lents amènent d’autres difficultés. On peut également changer la pulsation de référence: noire, blanche ou croche.

Jeux compétitifs et collaboratifs:
Les différences de niveau ou d’acquis sont parfois difficiles à gérer dans les cours de formation musicale. Dans les situations habituelles de lecture ou de dictée, les plus avancés peuvent s’ennuyer et les moins avancés être perdus.
Parmi les jeux possibles avec cet outil, beaucoup font appel à la compétition ou au challenge. Mais on peut aussi en constituant des équipes inventer des situations collaboratives. Dans un objectif de tutorat, on pourra donc proposer aux élèves les plus avancés d’aider les élèves les plus faibles. 

Pratique collective

Solfeggioco permet également d’organiser des séquences de jeu ou de réalisations sonores combinant

  • consolidation des acquis rythmiques
  • et préparation à la pratique collective.

Dans notre article Jeux et mises en situation, voir par exemple Polyrythmie, Clapping music, l’ouverture à l’italienne.

Ecouterespiration, tenue du tempo, équilibre des nuances…:
Il s’agit ici, tout en gardant des exigences de précision rythmique de rechercher une vraie qualité musicale (qualité de l’écoute, prise de respiration sur la pulsation, rigueur du tempo, homogénéité des timbres…).
Le matériau « musical » proposé sur les cartes étant très simple, il est possible pour l’élève de se concentrer sur la qualité de la réalisation sonore et de prendre conscience de ses difficultés ou de ses échecs (pourquoi j’ai attaqué trop tard, pourquoi j’ai ralenti, pourquoi je n’arrive pas à écouter les autres…).

Réalisations musicales:
L’outil pouvant servir à » écrire » des phrases ou des polyphonies  rythmiques, il est possible de proposer de construire des inventions sur la bas de quelques consignes (chant responsorial, canon, polyphonie en imitation…). Ces constructions une fois terminées peuvent être écrites sur papier ou éditeur de partition puis être jouées.

En résumé,
– Ce jeu est un outil « multifonction » et les propositions d’utilisation sont innombrables.
– Il cherche à développer motivation, concentration, auto-évaluation et autonomie.
– Il n’a pas été conçu comme catalogue de rythmes, mais comme outil pour développer les connexions cérébrales (notre article Psycho-sensoriel, psychomoteur, psycho-cognitif…)
– Dans cette démarche, le travail est synonyme de jeu et le jeu synonyme de travail. L’objectif est d’amener l’élève à y consacrer le maximum de temps avec le maximum de concentration.
– Les enfants qui utilisent ce jeu ont très vite des idées de règles. Et quand ils ont inventé de nouvelles règles, ils sont encore plus investis.

  • Vous avez expérimenté de nouvelles règles qui ont plu à vos élèves,
  • vos élèves ont trouvé des règles intéressantes,

n’hésitez pas à venir les partager sur notre Page Facebook.

Voir l’ensemble de nos articles

Les jeux

No comments yet.

Laisser un commentaire

1 + 18 =